Open/Close Menu FIND is a non-profit Swiss foundation with a mission to promote intercultural dialogue between India and other countries.
L'Istituto Internazionale per la Musica Tradizionale

L’institut de musicologie comparée de Berlin a été fondé en 1963 et fermera définitivement ses portes en 1996. L’institut a organisé plus de 30 séminaires et congrès internationaux, publié quelques 100 ouvrages et 170 disques avec la précieuse aide du Conseil International de la Musique.
La principale mission de l’institut a été celle de développer, promouvoir et préserver les musiques traditionnelles partout dans le monde et de les rendre accessibles au plus grand nombre. Alain Daniélou ne fut pas seulement une des figures décisive de la création de l’institut mais il en sera également son directeur durant les dix premières années. Assisté par Jacques Cloarec, Alain Daniélou donna naissance à une riche production d’enregistrements et de photographies pour documenter la culture musicale de l’Inde, Cambodge et Indonésie.
A partir de 1973, la direction de l’institut de musicologie comparée est donnée à Ivan Vandor, lequel se dédica particulièrement aux études de la musique traditionnelle du Tibet.
Par la suite, la direction fût attribuée à Max-Peter Baumann qui travailla au côté des musicologues Hassau Habib Touma et Ulrich Wegner à la rédaction de publications telles que la «World of Music » et bien d’autres encore.
Avec le retour de Max-Peter Baumann à Bamberg, les archives dans leur intégralité (bibliothèque, collection des enregistrements, fond photographique et matériels techniques) sont transférés à l’université de Bamberg alors que le sénat allemand à Berlin reste le propriétaire de tout l’inventaire de l’institut.
A partir de 2008, le département d’ethnologie du Musée Dahlem de Berlin, devient le légataire des archives de l’institut.
Grâce au travail du musée et en particulier de Lars-Christian Koch, directeur du département ethnomusicologie, technologie des medias et des archives musicales, il a été récupéré une partie significative de la documentation des archives (car après la fermeture de l’institut beaucoup de documents ont disparus ou ont été détruits). En ce moment un grand travail d’archivage et de numérisation des archives est en cours.