Open/Close Menu FIND is a non-profit Swiss foundation with a mission to promote intercultural dialogue between India and other countries.

Liste des participants


Samhita Arni
Samhita Arni (1984) À l’âge de huit ans, Samhita Arni commença à écrire et illustrer son premier livre. The Mahabharata – A Child’s View fut publié en sept langues et vendu à 50.000 exemplaires dans le monde. Il remporta le prix littéraire Elsa Morante et reçut les recommandations de l’Académie allemande pour les médias et la littérature jeunesse, ainsi que du Ministère de la culture espagnol. Son deuxième livre, Sita’s Ramayana, un roman graphique né d’une collaboration avec l’artiste Moyna Chitrakar en 2011, figura pendant deux semaines parmi les best-sellers du New York Times. Le magazine Elle a présenté Arni comme l’un des vingt écrivains asiatiques émergents à suivre. Son dernier livre, The Missing Queen, est un thriller mythologique et spéculatif.

Nikhil Chopra
Nikhil Chopra (1974) est un artiste basé à Mumbai en Inde. Chopra crée des performances narratives mêlant histoires familiales, personnelles et quotidiennes. Son travail puise dans l’histoire culturelle personnelle et collective pour analyser les questions d’identité, le rôle de l’autobiographie et la politique de l’autoportrait. Le processus mis en œuvre permet d’accéder, creuser, extraire et présenter ces thèmes. Son travail focalise des situations particulières : les lumières de la ville, l’architecture, le paysage, le temps, l’agitation et le chaos de la vie citadine, l’évidence du stress physique et mental. L’articulation de ces histoires et mémoires collectives sculpte l’espace de la performance.

Rajat Kapoor
Rajat Kapoor (1961), est un acteur, écrivain et metteur en scène indien originaire de Delhi. En 1983 il travaille avec la compagnie théâtrale de Delhi Chingari. Après son installation à Pune, il fréquente le « Film and Television Institute of India » (FTII). En 1989 il débute dans le film de Kumar Shahani Khayal Gatha. Dans les années 90 il commence à écrire et à diriger des courts-métrages qui recevront plusieurs consécrations : en 1994 son documentaire « Tarana » a remporté trois prix nationaux ; « Hypothesis » en 1996 recevra également un prix national. Il rencontre l’attention du public et de la critique internationale, pour son interprétation du rôle de l’oncle dans le film « Monsoon Wedding » de Mira Nair. Depuis, Rajat Kapoor a écrit, dirigé et participé à différents films à succès, comme « Corporate » et « Bheja Fry », tout en travaillant sur des séries télévisées. En 2003, il écrit et dirige le film « Raghu Romeo » qui remporte le prix national du meilleur film en Hindi. Il a été nommé Meilleur acteur pour le film « Siddhart : The Prisoner » lors de l’« Asia Pacific Screen Awards.»

Raj Rewal
Raj Rewal (1934), un des plus célèbres architectes indiens, est reconnu internationalement pour ses architectures particulières qui répondent attentivement à l’incessante demande d’urbanisation et à la problématique du climat. Son travail conjugue une technologie sophistiquée et une recherche scrupuleuse pour la revalorisation d’architectures historico-traditionnelles. Ses architectures se distinguent pour leur design recherché et pour l’importance donnée aux matériaux locaux, comme le grès ocre et rose, évoquant ainsi de grands monuments de l’époque Moghul. Après s’être formé à New Delhi et à Londres il travaille d’abord dans les bureaux de Michel Ecochards de Paris, avant de revenir en Inde. Il a reçu de nombreuses reconnaissances honorifiques, parmi lesquelles on peut nommer la médaille d’or de l’Institut Indien des Architectes et le Robert Mathew Award du Commonwealth Associations of Architects.

Siddarth Shanghvi
Siddarth Shanghvi (1977), auteur anglophone, a été comparé à Salman Rushdie et Vikram Seth pour son style, en particulier dans l’usage du réalisme magique. Traitant de thèmes comme le karma, l’amour et la sexualité, qu’il approfondit dans The Last Song of Dusk en 2005, traduit en 10 langues et vainqueur du Betty Trask Award – Royaume Uni – et le Grinzane Cavour – Italie – pour le meilleur premier roman. Après que son père ait été atteint de cancer en 2007, Shanghvi est revenu à la photographie. Son travail photographique intitulé The House Next Door fut inauguré à la Galleri Kontrast à Stockholm en 2010. En 2011 il fut exposé à la Galerie Matthieu Foss à Mumbai et en 2012 à la Vadhera Art Gallery à Delhi. Il vit entre l’Albanie, la Californie et Mumbai.