Open/Close Menu FIND is a non-profit Swiss foundation with a mission to promote intercultural dialogue between India and other countries.

Alain Daniélou

Alain Daniélou jouant du Vînâ, 1979. Crédit : Sophie Bassouls
Alain Daniélou jouant du Vînâ, 1979. Photo : Sophie Bassouls

Né en France, intellectuel et érudit polyédrique Alain Daniélou visital’Inde une première fois au début des années 30, puis y vécut jusqu’aux années 60 entre Delhi, Vârânasî et Madras. Durant cette période, il rencontra et collabora avec le prix Nobel Tagore jusqu’à la mort de celui-ci. Intégré dans la société traditionnelle de Varanasi, parlant et écrivant couramment le hindi, il s’intéressa principalement à la philosophie indienne et au Shivaïsme et, par ses écrits, à la connaissance en Occident. Ayant étudié la musique occidentale, il se consacra alors à l’étude de la musique indienne. Il fut nommé professeur à l’Université Hindoue de Vârânasî en 1949, et plus tard, directeur du College of Indian Music. Avec Raymond Burnier, il fut l’un des premiers occidentaux à photographier les temples médiévaux indiens. Leur travail concernant les grands temples du nord de l’Inde (Khajuraho ; Buvaneshvar et Konarak) fut exposé au Metropolitan Museum de New York puis ils fondèrent l’ Institut International de Musique Comparée à Berlin et Venise. Parmi les nombreuses reconnaissances de son travail, nous citons: le prix UNESCO-CIM pour la Musique (1981), the UNESCO Katmandu (1987), le prix le prix Cervo pour la nouvelle musique (1991). Il fut nommé Officier de la Légion d’Honneur, Commandeur des Arts et des Lettres, reçut l’Ordre National du Mérite et en Inde fut nommé Membre de l’Académie Nationale de Musique et de Danse.

Raymond Burnier

Raymond Burnier dans le jardin de Zagarolo
Raymond Burnier dans le jardin de Zagarolo

Né à Lausanne en Suisse, Raymond Burnier (1912 – 1968) se consacra, encore très jeune, à la photographie au niveau professionnel. Il sillonna la Chine, le Japon, l’Indonésie, l’Afghanistan et les Etats-Unis, avant de s’installer en Inde en 1938.   Adepte du Leica, il montra également un grand intérêt pour les sculptures hindoues du 9e au 14e siècle. Il fut le premier photographe à rapporter de magnifiques clichés des grands temples Khajurâho, Bhubaneswar et Konârak. Il fut nommé membre de l’administration archéologique indienne et devint le photographe officiel de beaucoup de sites et temples importants en Inde. Il fut très influencé par le travail de Cecil Beaton, qui lui rendit visite en Inde et qui inspira également le célèbre photographe italien Angelo Frontoni.

Jacques Cloarec

Jacques Cloarec avec Alain Daniélou
Jacques Cloarec avec Alain Daniélou

Né à Brest, en France Jacques Cloarec débuta sa carrière professionnelle dans l’enseignement, en développant un grand intérêt pour le folklore et la tradition celtique. Il arriva à Paris en 1962 et y rencontra Alain Daniélou.   Il s’installa ensuite à Berlin ouest où il vécut 15 ans, puis à Venise pendant 5 ans, afin de s’occuper des filiales de l’ Institut de Musique Comparée qu’Alain Daniélou avait créées dans ces villes. Durant cette période, Jacques Cloarec entreprit la tâche ardue de classer les archives photographiques de Raymond Burnier, et dans le même temps accompagnait des troupes de musiciens et danseurs indiens en tournée à travers l’Europe. Photographe talentueux, il commença en 1981 à photographier les chorégraphies de Maurice Béjart et les spectacles du compositeur Sylvano Bussotti puis, en tant que membre du Salon d’Automne de Paris, exposa régulièrement son travail dans plusieurs galeries. Depuis le décès d’Alain Daniélou en 1994, Jacques Cloarec s’est attaché à mettre à disposition des chercheurs le travail de Daniélou sur l’Hindouisme et le Shivaïsme. Il poursuit actuellement le classement et l’organisation de l’énorme quantité de documentation laissée par Alain Daniélou ainsi que la traduction et publication des œuvres de Daniélou. Il est Président Honoraire de FIND – Fondation Inde-Europe de Nouveaux Dialogues.


© FIND Foundation faire un don à la Fondation

design: Takk.studio - development: Archipel Studios