Open/Close Menu FIND is a non-profit Swiss foundation with a mission to promote intercultural dialogue between India and other countries.
Littéraire et Artistique - Alain Daniélou
Photo : Sankhitta Sangheyani. Abrégé de Cosmographie, Inde occidentale, 17ème siècle. (source)

Suivant les principes de la tradition Indienne classique, Alain Daniélou a écrit que la fonction d’une oeuvre d’art n’est pas seulement de copier la nature, mais d’imiter le processus par lequel la nature a été créée, un processus permit par l’artiste qui perçoit la réalité interne des choses. Puisque la perception est la base de l’expérience, l’artiste doit atteindre dans sa propre vie le niveau de réalité qu’il ou elle est supposé(e) révéler à travers son oeuvre d’art, mais en fin de compte, l’oeuvre d’art surpasse de loin l’actualisation des qualités et potentiels internes liées à la personne individuelle. Au final, le sens du beau n’a pas à faire avec le goût et le raffinement, mais plutôt avec le résultat d’une exploration profonde et transformative des tissus cosmiques. Ce résultat même peut être appelé expression artistique. Le Dialogue Intellectuel de FIND approche les arts depuis une perspective sans préjudices, gardant à l’esprit que selon les principes suggérés par Daniélou, les arts sont libres de la moindre prescription, si ce n’est l’articulation d’une vision. La vision est une expérience directe, mais cette expérience a une articulation singulière dans les arts. Elle se structure selon des procédures qui transforment la perception ordinaire de la réalité au point de défamiliariser tous les paramètres existant. Cela est vrai non seulement de la musique et de la danse (qui jouissent d’une position garantie dans la tradition Indienne, à la racine de la spéculation métaphysique et mythologique), mais aussi pour la littérature, y compris le genre de littérature contemporaine semblant si détaché de l’idée ancienne et classique de beauté traitant des proportions (manifestes et cachées) au niveau de la manifestation. Les oeuvres littéraires témoignent de la transformation de la perception collective de la réalité, et révèlent des coins invisibles d’expérience, au moyen d’un détachement intentionnel depuis l’expression du langage ordinaire.