Open/Close Menu FIND is a non-profit Swiss foundation with a mission to promote intercultural dialogue between India and other countries.
Xavier Bellenger, Antropologue et ethnomusicologue

Xavier Bellenger nous a quitté le 8 février 2020. Antropologue et ethnomusicologue réputé, c’était à la fois un précieux collaborateur de notre fondation et un ami de longue date.

Nous sommes au début des années quatre-vingt. Xavier finalise alors un album posthume des enregistrements du Professeur Louis Girault. Celui-là même qui l’a initié à l’anthropologie musicale et andine.

C’est à cette occasion qu’il fait la connaissance de Jacques Cloarec et d’Alain Daniélou. Ce dernier, quelques vingt ans plus tôt, est chargé par l’Unesco de réaliser une série d’albums visant à faire découvrir et à sauvegarder le patrimoine musical traditionnel. Des collections sortiront chez EMI, Philips et Bärenreiter.

L’aventure démarre en 1961. Alain et Jacques vont alors parcourir le monde, Nagra en bandoulière. De nombreux albums verront le jour : « Anthologie musicale de l’Orient », « Anthologie de la musique africaine », « Anthologie de la musique classique indienne du Nord », etc.

Xavier partage l’enthousiasme des deux hommes, leur insatiable curiosité envers les musiques que l’on appelait pas encore « ethniques ». Profondément attaché au respect des cultures, des traditions ancestrales, farouchement opposé à tout ce qui colonialise, nivelle et mondialise, Daniélou défend cette différence des peuples qui fait toute leur richesse. Séduit par les qualités professionnelles et humaines de Xavier Bellenger, il lui propose de devenir directeur adjoint de la « collection Unesco ».

À son tour, lui aussi va sillonner les continents, enregistrer des musiciens — des esquimaux aux pygmées —, rencontrer des ethnomusicologues, découvrir des formes d’expression musicales qui lui étaient tout à fait inconnues. Une ouverture extraordinaire à une époque où les moyens de communication n’étaient pas ce qu’ils sont devenus.

Les moyens techniques non plus. Mais tout comme Alain Daniélou, pionnier dans de nombreux domaines — il exploitera du matériel photographique ou des enregistreurs dernier cri, des ordinateurs avant l’heure… —, Xavier s’intéresse de près aux nouvelles technologies. En particulier au CD-Rom, support alors révolutionnaire. Dérivé du CD Audio, il permet de réaliser notamment des présentations interactives en y intégrant des images, du son et de la vidéo. Xavier Bellenger se lance et en produira un consacré à l’oeuvre Alain Daniélou, intitulé « Le labyrinthe d’une vie ».

Xavier séjourne fréquemment à Zagarolo, dans la résidence italienne d’Alain Daniélou. Nous sommes au début des années quatre-vingt-dix et cours d’un de leurs entretiens, Alain évoque son souhait, après avoir confié à Nagra-Kudelski la réalisation d’un prototype, de faire fabriquer un instrument de musique microtonal conforme à la théorie objet de son ouvrage « La Sémantique musicale ».

Quelques années auparavant, alors que se démocratisent les synthétiseurs et que fleurissent les albums de musique électronique, Jean Michel Jarre, précurseur en la matière, s’adjoint les services de Xavier Bellenger pour son sixième opus, Zoolook (1984). Le compositeur, parmi les premiers à utiliser un échantillonneur — « sampler » — est en quête d’extraits vocaux du monde entier. Xavier lui fournira des enregistrements uniques, provenant de toute la planète et, durant sa mission, fera la connaissance de Michel Geiss, proche collaborateur de Jean Michel Jarre depuis 1974. Électronicien de formation, musicien et ingénieur du son, Michel conçoit notamment pour l’artiste différents instruments de musique électroniques utilisés dans de nombreux albums.

Xavier Bellenger se lie d’amitié avec lui et c’est donc tout naturellement qu’il lui fait part du projet d’instrument d’Alain Daniélou. Devant l’intérêt que manifeste son interlocuteur, il établit le contact. Michel rencontrera Alain, deux ans avant qu’il ne nous quitte, à Lausanne puis à Zagarolo. Épaulé de trois collaborateurs, il s’attaquera à la conception de ce qui deviendra le Semantic Daniélou-36.

En février 2018, en collaboration avec l’Ircam, nous organisons une journée de présentation du Semantic. Xavier fera le voyage depuis le Pérou, où il s’est établi voici quelques années, pour assister et participer à l’évènement. Entre le Pérou et lui, c’est une longue histoire. Spécialiste des musiques traditionnelles andines, il s’y était rendu à l’âge de seize ans pour apprendre à jouer de façon traditionnelle de la quena — une sorte de flûte à bec.

Retour à la « collection Unesco ». À la fin des années soixante-dix, Xavier Bellenger enregistre les musiques traditionnelles d’un peuple bolivien les Chipaya-s. Des enregistrements dont Alain Daniélou souligne la qualité, mais qui ne seront malheureusement pas publiés. Ils ne sortiront qu’en 2018 sous forme d’une coédition avec l’Institut Français d’Études Andines dont on célèbre le soixante-dixième anniversaire (« Pueblo Uru Chipaya, Música y cultura de Bolivia » CD audio de Xavier Bellenger).

Tout dernièrement, pour repousser encore plus loin les frontières de son travail d’ethnomusicologie, Xavier,épaulé par Mariano Rosales, s’était attelé à un projet ambitieux : l’élaboration d’un système à base de capteurs capable d’enregistrer le doigté des musiciens sur leurs instruments, le Diginotator. Ci-dessous, vous trouverez des explications plus détaillées ainsi qu’une vidéo.

Quarante ans après le début de notre collaboration, il était toujours animé de cette même passion, de cette même flamme : sauvegarder un patrimoine musical menacé d’extinction. Xavier y aura consacré sa vie. Et s’il s’en est allé, il continuera d’exister non seulement dans nos mémoires, mais aussi dans toutes ces musiques qui, grâce à lui, ne se sont pas éteintes !

Nous avons perdu un précieux collaborateur et un ami. Toutes nos pensées vont à son épouse, son fils et ses proches.

Christian Braut pour FIND.